Le Consensus Général de la Fin des Temps

This post is also available in: enEnglish pt-brPortuguês ko한국어

L’eschatologie enseigne au sujet des Derniers Jours et des Temps à Venir.

Un consensus s’est développé dans la doctrine de l’eschatologie dans le monde chrétien. On pourrait presque appeler ces choses des banalités aujourd’hui, même si tous ne sont pas conscients de ces choses. Voici le consensus général : Les Derniers Jours ont commencé avec la venue de Yeshoua et ils ont continué de progresser avec Sa mort, la résurrection et le don de l’Esprit Saint le jour de la Pentecôte (Shavouot). Le royaume de Dieu est venu, mais sa pleine manifestation viendra avec la seconde venue de Yeshoua.

Cataclysme et Intervention

Le Dernier des Derniers Jours fait aujourd’hui référence à des événements qui auront lieu peu de temps avant la seconde venue de Yeshoua. Cette période comprendra une épreuve très difficile pour le peuple de Dieu, alors qu’il fera face aux puissances des ténèbres. Dans la pensée juive, ce temps est appelé l’enfantement du Messie (Sanhédrin 98). L’eschatologie juive classique se rapproche de l’Église sur cette question de grandes difficultés à la fin de cet âge. J’appelle cette perspective cataclysme et intervention. Cependant, à la fin, le peuple de Dieu sera délivré et nous entrerons dans les Temps à Venir. Ce large consensus est même reflété dans le catéchisme catholique romain qui déclare,

Avant la seconde venue du Christ, l’Église doit passer par une épreuve finale qui ébranlera la foi de nombreux croyants. La persécution qui accompagne son pèlerinage sur la terre dévoilera le « mystère d’iniquité » sous la forme d’une tromperie religieuse offrant aux hommes une solution apparente à leurs problèmes, au prix d’une apostasie loin de la vérité. La suprême tromperie religieuse est celle de l’Antéchrist, un pseudo-messianisme par lequel l’homme se glorifie lui-même à la place de Dieu et de son messie venu dans la chair. 675

L’Église n’entrera dans la gloire du royaume qu’à travers cet ultime passage, où elle suivra son Seigneur dans sa mort et sa résurrection. Le royaume sera accompli, alors, non pas par un triomphe historique de l’Église au fil d’une ascension progressive, mais seulement par la victoire de Dieu sur le déchaînement final du mal… 677

Qu’en est-il d’Israël ?

Notre enseignement est très en accord avec ce consensus, mais nous pensons qu’il manque le point  des temps de la fin concernant Israël et le peuple juif. Concernant Israël, les Écritures hébraïques font constamment référence à une bataille finale (Joël 3, 25-27 Esaïe, Ezéchiel 38, 39, et tant d’autres) concernant le peuple juif en Israël. Faisons juste une référence.

Zacharie 12, 14 – Ici nous lisons un passage concernant l’invasion des nations et la bataille de Jérusalem. Cela conduit à un temps étonnant de repentance après la bataille, et Israël regarde à Celui qu’ils ont transpercé (12:10) – passage  habituellement interprété comme Israël qui se tourne vers Yeshoua. À la fin de cette grande bataille, les nations se tournent toutes vers Dieu et adorent Dieu chaque année à Jérusalem, à la Fête des Tabernacles (Souccot).

Heureusement, nous voyons de nos jours Israël et le peuple juif devenir un consensus général dans la théologie de l’église concernant les temps de la fin — juste comme il représentait une préoccupation centrale pour les prophètes, alors que ceux-ci parlaient des événements de la fin des temps.

Print Friendly, PDF & Email
By | 2016-11-16T00:00:00+00:00 novembre 16th, 2016|Non classé|0 Comments

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.