Alignement Global – la Pâque et la Cène

This post is also available in: English Español Português 한국어 Nederlands 简体中文 Italiano 日本語 polski Čeština Dansk

Alignement Global – la Pâque et la Cène

Depuis des années, Dieu nous réunit dans l’unité en tant que famille mondiale de foi avec la présence intérieure du Saint-Esprit.  Nous recevons cette vision de la prière de Yeshoua en Jean 17, selon laquelle nous serions tous unis dans l’amour de Dieu. Nous faisons l’expérience de la réalité de « l’Ecclésia » internationale. C’est une communauté de foi, une « koinonia » et une communion, qui croît de façon exponentielle tant en qualité qu’en quantité, à mesure que notre amour les uns pour les autres s’approfondit.

Nous entrons également dans un alignement stratégique avec les relations d’alliance entre les Juifs, les Arabes et les personnes de chaque nation et de chaque groupe ethnique. Un tel éventail de relations mondiales n’aurait pu se produire auparavant à aucun moment de l’histoire.

Nous cherchons maintenant à mettre cette fraternité internationale en conformité avec l’ordre des alliances historiques de Dieu, le calendrier biblique et les modèles prophétiques. Cependant, chaque fois que nous parlons de racines juives, d’alignement mondial, de jours saints, etc., nous devons être prudents, car on peut facilement se mettre en déséquilibre. Des erreurs peuvent être commises de part et d’autre : en essayant d’être trop « juif » dans notre orientation culturelle, ou en rejetant la signification biblique dans les fêtes et les symboles juifs.

Lorsque nous alignerons notre communion globale sur le modèle de l’alliance de Dieu, je crois qu’il y aura une libération d’une grande puissance spirituelle.  Le bon alignement exige que nous maintenions un juste équilibre.

La ligne horizontale centrale – la famille mondiale, la communion internationale, est une ligne qui s’étend à travers le monde entier. C’est ce que nous venons de faire la semaine dernière – plus de 120 000 appareils se connectant à partir de 147 nations.

Le lieu où la communion internationale et la saison de la Pâque se croisent, c’est la Cène. La Cène était-elle un service de communion ou un seder de Pâque ? C’était les deux !

La communauté juive et la communauté chrétienne se sont séparées – l’une est allée à la communion, l’autre à un seder, et il leur manque la puissance combinée.

Afin de les rassembler, l’épingle de liaison est dans la Cène – c’est à la fois une Pâque totalement juive et une communion totalement chrétienne. Il est très important de ne pas manquer cette épingle de liaison entre la communion internationale de l’Ecclesia et le repas d’alliance de la Pâque : la Cène de Yeshoua et de Ses disciples.

La Pâque et la Communion se rejoignent lors de la Cène. Les deux ne font plus qu’un, tout en conservant leur propre identité. Nous désirons reconnecter la Pâque et la Communion après 2000 ans de séparation. La Cène est l’intersection. Comprendre la Cène permet d’aligner la Communion et la Pâque.

Nous ne disons pas que les chrétiens du monde entier doivent garder un seder pascal entièrement juif. Cependant, nous disons que la Pâque est l’origine et le fondement de la communion chrétienne internationale. Nous demandons aux chrétiens de réaligner la communion sur ses fondements d’alliance lors de la Pâque en comprenant la Cène dans son contexte.

Au monde juif, nous disons que la Pâque trouve son accomplissement dans la dernière Cène.  Les symboles de l’agneau de la Pâque, des coupes de vin, des matzah, etc. – tous trouvent leur pleine signification dans Yéshoua le Messie. Sans Yeshoua, les symboles de la Pâque n’ont pas de signification prophétique.

La Cène est l’accomplissement de la Pâque ; et la Cène est le fondement de la Communion. Ces 2 choses ont été divisées pendant 2 000 ans. Maintenant, en tant qu’Ecclesia internationale, comprenant les juifs messianiques et les arabes chrétiens, nous avons l’opportunité de réunir ces deux grands éléments.

Il ne s’agit pas seulement pour les chrétiens de faire un retour en arrière dans l’histoire pour comprendre la Pâque. Lorsque nous comprenons notre passé, nous pouvons voir où nous allons à l’avenir. C’est comme un arc et des flèches – tendre vers l’arrière est la chose même qui permet de viser et propulser pour tirer vers l’avant.

La communion est une expérience spirituelle surnaturelle. Mais lorsqu’elle est prise sans ses racines d’alliance, elle n’a pas de direction prophétique. Lorsque la communion est alignée avec la Pâque par la Cène, un vecteur se forme. Le chemin de la Pâque à la Cène et de la Cène à la Communion coordonne une ligne qui pointe dans une direction.

Le sens de la Pâque est passé, présent et futur.  Même les rabbins enseignent que la célébration de la Pâque ne consiste pas seulement à se souvenir du passé du Pharaon et des pyramides, mais aussi à attendre avec impatience la rédemption nationale plus complète lors de la venue du Messie. Elle contient l’avenir du royaume du Messie.

L’alignement de la Communion chrétienne avec ses origines d’alliance dans la Pâque juive nous prépare aux événements de la fin des temps. L’histoire de l’Exode contient des éléments qui nous enseignent concernant la seconde venue de Yéshoua.

La Pâque avait deux parties : d’abord, le salut par le sang de l’Agneau, puis la victoire militaire à la mer Rouge. L’expiation personnelle a été accomplie lors de la première venue de Yéshoua, la rédemption totale sera accomplie lors de la seconde. S’aligner sur le modèle de Dieu nous indique la bonne direction et nous prépare à la fin des temps et à la venue du royaume de Yéshoua.

La multitude mixte qui est sortie d’Égypte (Exode 12:38) était le but même de Dieu depuis le début – Il cherche un groupe de personnes. Cette multitude mélangée deviendra finalement la grande multitude que personne ne peut compter (Apocalypse 7:9). Dieu désire un « peuple spécial » et un sacerdoce royal (Exode 19:5-6, I Pierre 2:5, Apocalypse 1:6 ; 5:10) de chaque nation, langue et tribu.

Les Juifs, les Arabes et tous les groupes ethniques sont inclus dans ce « peuple spécial ».  Chaque individu et chaque groupe ethnique a une place égale dans la famille de Dieu. Alors que l’Ecclesia internationale se rassemble dans le bon alignement, il devrait y avoir une formidable libération de pouvoir. Les desseins glorieux de Dieu pour tous Ses enfants ensemble seront révélés.

Les Juifs et les Arabes sont les descendants d’Abraham. Ils ont été les deux premières parties de la famille de Dieu et, d’une certaine manière, ils sont devenus les deux dernières parties à être restaurées. Lorsque ces deux dernières pièces – arabe et juive – se mettent en place dans la famille mondiale, le puzzle est complet.

Les Juifs et les Arabes étaient ennemis dans l’histoire de la Pâque. Lors de la communion, Juifs et Arabes sont réconciliés par le sang de l’Agneau, Yeshoua. Maintenant, nous pouvons être partenaires et non plus ennemis. La communion de l’Ecclesia internationale est à juste titre alignée lorsqu’elle est reliée à la Pâque par la Cène. La famille mondiale atteint sa plénitude lorsque les Juifs et les Arabes concluent un partenariat d’alliance.

Nous pensons que ces relations, lorsqu’elles seront réunies et correctement alignées, dégageront une grande synergie de renouveau spirituel.

Print Friendly, PDF & Email
By | 2020-04-12T17:31:02+00:00 avril 12th, 2020|Non classifié(e)|Comments Off on Alignement Global – la Pâque et la Cène