Echapper aux difficultés ?

This post is also available in: English Deutsch Español Português 한국어 Nederlands Italiano 日本語 Čeština Dansk

Echapper aux difficultés ?

Asher Intrater*

Quand nous parlons de « tribulation, » beaucoup pensent immédiatement à des scénarii de fin des temps. Pourtant, nous avons aussi besoin de prêter attention à notre attitude générale face à l’adversité. Comment est-ce que le croyant normal réagit dans des temps de difficultés ?

Dans le nouveau testament, le mot grec “thlipsis” est traduit par « tribulation, affliction, difficulté, angoisse, persécution, fardeau et pression.” Cela apparaît 45 fois dans le texte. Voici une simple étude des références :

  • Trente-huit références font état du fait d’être fortifié, aide, encouragé, secouru alors que nous traversons des périodes d’adversité
  • Sept ne semblent pas applicables à cette question
  • AUCUNE fois nous ne trouvons une promesse que le croyant ne fera pas face à l’adversité ou sera retiré du monde dans le but de le soustraire à l’adversité (!)

En hébreu tsarah est l‘équivalent du grec thlipsis. Tsarah est traduit par « difficulté, affliction, adversité, angoisse, tribulation, oppression. » Il apparait 73 fois dans la Loi et les Prophètes. Une courte étude à nouveau :

  • Soixante-neuf références font mention de crier à Dieu, d’être protégé, secouru et fortifié alors que nous faisons face à des moments difficiles. 
  • Trois ne semblent pas applicables
  • Un cas d‘affliction est enlevé ou évité

Beaucoup de prières dans les Psaumes sont des cris vers Dieu pendant l’adversité. Le concept hébraïque du salut est le secours, la repentance, la purification et la protection pendant les attaques d’un ennemi.

Pas seul

Un des aspects de notre foi est d’apprendre à faire face aux temps de difficultés. Dieu est particulièrement présent dans les temps de difficultés (Psaume 46 : 1, 91 : 15). Comme la culture ambiante du monde est immorale, l’expérience normale de ceux qui veulent marcher dans la justice est de devoir faire face à des difficultés.

Ce qui m’inquiète au sujet de l’enseignement de « l’enlèvement avant la tribulation » n’est pas seulement son eschatologie incorrecte, mais l’attitude générale sur la façon de faire face à l’adversité. La foi nous aide au milieu des difficultés. Dieu secourt pendant des épreuves et des tribulations. La force de caractère est développée en faisant face aux situations difficiles dans la fidélité et la patience. Les réveils sont souvent accompagnés de la persécution.

Quelle semence êtes-vous ?

Une personne qui ne sait pas répondre à l’adversité sera comme la deuxième semence de la parabole de Yéshoua en Matthieu 13 : 21 : «  mais il n’a pas de racines en lui-même, il manque de persistance, et, dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, il y trouve une occasion de chute. »

Les deux sortes de messages sur « l’enlèvement avant la tribulation » et « le confort uniquement » créent des croyants sans racine ou force de caractère, qui ne seront pas à même de résister pendant les jours difficiles qui sont devant nous. Beaucoup vont tomber rapidement, comme dans la parabole de Yéshoua. Répondre à l’adversité par la foi et connaître la puissance de Dieu pour une délivrance quotidienne sont essentiels pour notre génération.

Actes 14 : 22 – « Fortifiant l’esprit des disciples, les exhortant à persévérer dans la foi, et disant que c’est par beaucoup de tribulations qu’il nous faut entrer dans le royaume de Dieu. »

Le message de toute la Bible nous donne une force extraordinaire pour les temps d’adversité. Nous avons la victoire au milieu de la difficulté, et non en évitant totalement l’adversité.

*Note de l’éditeur : ce sujet est tellement approprié à cette période que nous l’avons repris des archives de 2017 pour le republier.  

Print Friendly, PDF & Email
By | 2020-06-28T00:44:02+00:00 juin 28th, 2020|Non classifié(e)|Comments Off on Echapper aux difficultés ?