Fidélité

This post is also available in: enEnglish deDeutsch

La fidélité est un trait de caractère important. Dieu dit de Moïse qu’il est « fidèle dans toute ma maison» (Nombres 12:7).  Abraham était fidèle à passés 100 ans quand son corps était faible et frêle.  Joseph était fidèle en dépit des mensonges prononcés contre lui ; Daniel et ses amis aussi, même quand ils devaient être exécutés.

La fidélité est si centrale au caractère de Yeshoua qu’elle est, pour lui, comme un deuxième nom: « Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s’appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice » (Apocalypse 19:11).  Nous sommes appelés à être comme lui, donc la fidélité doit aussi devenir un des traits centraux de notre caractère.

De la racine des lettres hébraïques AMN – אמן – sont dérivés les mots pour amen, foi, fidélité, fiabilité, intégrité, courage moral, formation et entraînement. Il y a une connexion entre la foi et la fidélité.

La fidélité est une foi qui a été examinée et testée au cours du temps. La fidélité est une foi qui a réussi le test de la patience et des épreuves.  Quand la foi passe au travers du processus de la persécution, des difficultés, des défis et des tentations, elle se développe en fidélité.

Nous devrions regarder aux difficultés de la vie comme une occasion de développer notre caractère. « … l’épreuve de votre foi produit la patience. Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son œuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien. » (Jacques 1:2 – 4).  Au travers de ce processus, notre foi est éprouvée par le feu et rendue plus précieuse que l’or (1 Pierre 1:7). La fidélité est une foi éprouvée par le feu.  Elle est précieuse.

La fidélité dans cette vie détermine la manière dont nous vivrons dans le monde à venir. « C’est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître. » (Matthieu 25:21). Ce n’est pas joyeux d’être testé, mais, à la fin, cela produira de la joie.

Dieu « n’est pas impressionné » par nos talents et par ce que nous accomplissons. Par contre, Il cherche des êtres humains qui seront fidèles.  À la fin de nos vies, nous voulons être trouvés fidèles. Quand nous nous sentons sans force ou sans sagesse, nous pouvons quand même être fidèles.

Lors d’une rencontre avec certains de mes amis et partenaires du ministère Tikkun (Dan Juster, Eitan Shishkoff, David Rudolph et Paul Wilbur) avec lesquels j’ai marché pendant 35 ans, j’ai mentionné que même si nous ne faisions plus de projets, mais que nous maintenions simplement des relations d’alliance et d’intégrité, cela constituait un témoignage significatif en soi.

Nous croyons aux miracles surnaturels, à la guérison et à la prophétie. C’est aussi un grand miracle quand les gens sont fidèles.  La dernière chose que Paul a dit au sujet de sa propre vie c’est qu’il « a gardé la foi » jusqu’au bout (2 Timothée 4:7).  À la lumière de scandales moraux incessants, le monde a faim de témoignages de leaders spirituels qui sont fidèles au Seigneur et les uns aux autres.

Print Friendly, PDF & Email
By | 2014-11-14T00:00:00+00:00 novembre 14th, 2014|Non classé|0 Comments

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.