God Told Me! …Really?

This post is also available in: enEnglish deDeutsch pt-brPortuguês

Dans nos assemblées où nous croyons aux dons actifs de l’Esprit Saint, nous entendons souvent des personnes déclarer avec beaucoup d’enthousiasme : « Le Seigneur m’a dit… ! » Que voulons-nous exprimer par une telle déclaration ? Peut-elle être vraie ?

C’est possible par la foi en Yeshoua de recevoir l’Esprit Saint au-dedans de nous : Romains 8.9, 11, 11 – « l’Esprit de Dieu demeure en vous… » « l’Esprit demeure en vous… » « Son Esprit demeure en vous… ».

Avec la présence spirituelle de Dieu au-dedans de nous, nous pouvons être conduits par cet Esprit. Romains 8.14 – « Ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont les fils de Dieu. » Ce sentiment de conduite intérieure peut être une expérience quotidienne, et même instant par instant.

Une telle « conduite » se situe dans la continuité de l’expérience des prophètes d’Israël (I Samuel 10. 10-13, Joël 2. 28-29) et l’accomplissement de la prière de Moïse que tout le peuple de Dieu reçoive l’Esprit Saint et prophétise (Nombres 11.29). Toutefois, dans la Nouvelle Alliance, l’expérience qu’Il « demeure » en nous est plus délicate, intuitive, interne, subjective et normative que les interventions prophétiques de Dieu décrites dans la Loi et les Prophètes.

Discernement des pensées

Un courant de pensées se produit continuellement à l’intérieur du cœur de l’être humain. Certaines sont d’origine spirituelle et certaines d’origine charnelle : Romains 8. 6 – «Les pensées de la chair, c’est la mort mais les pensées de l’esprit, c’est la vie et la paix. » Il ya un courant de pensées qui arrive à notre âme depuis notre esprit qui est relié à l’Esprit de Dieu. L’autre courant arrive à notre conscient depuis la chair qui est reliée au monde, lequel est influencé par les mauvais esprits (Éphésiens 2. 2).

Quand une personne déclare : « Le Seigneur m’a dit… », en général, elle veut dire : « J’ai eu soudain une pensée claire et pure qui a surgi dans mes pensées provenant de mon esprit et je suis sure que cette pensée provient de l’Esprit du Seigneur ». Comme ce serait ennuyeux de dire tout cela, on dit simplement : « Le Seigneur m’a dit… ». Cependant, une clarification s’impose assez fréquemment pour éviter toute incompréhension. Sinon, il peut sembler à certains que nous avons la prétention exagérée que Dieu vient d’intervenir et de nous dicter un message.

Ce n’est pas que Dieu t’ait parlé à haute voix mais que tu as eu une « impression » dans ton cœur. Romains 8.16 – « car l’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit… » Ah ! Donc, il est probablement plus juste de dire : «Je perçois que l’Esprit de Dieu rend témoignage à mon esprit… » Dire régulièrement une phrase de ce genre pourrait éviter la confusion que peut créer la simple déclaration « Le Seigneur m’a dit… ».

Clarifier ce point de temps à autre ajouterait une note d’humilité à nos déclarations. Ce serait une aide pour les nouveaux venus et peut-être aussi pour ceux qui, après avoir vu des erreurs et des exagérations au nom de la prophétie, ont été choqués au point de rejeter en bloc les dons de l’Esprit.

Le flux de pensées à l’intérieur de nous se présente sous la forme de :

  1. Paroles
  2. Images
  3. La conscience morale

Notre conscience rend témoignage

Ce troisième type de message est une affirmation intuitive ou un avertissement, comme les feux de circulation qui indiquent vert – « aller », orange – « attention », ou rouge – « stop ». Romains 2:15 – « Leur conscience leur rend témoignage en eux-mêmes, leurs pensées les accusent ou les acquittent… » La plupart des gens reconnaissent un courant de pensées intérieures. La question est de percevoir si Dieu dit quelque chose, et si oui, comment l’interpréter.

La conscience est la partie de notre esprit à laquelle Dieu rend principalement « témoignage ». Par conséquent, les messages de Dieu ont toujours en eux un aspect moral et pur. Romains 9. 1 – «Ma conscience m’en rend témoignage par l’Esprit Saint ». En effet, on peut percevoir un message qui vient de l’Esprit de Dieu, mais n’oublions pas qu’il passe au travers du filtre de notre propre esprit et de notre conscience.

Tout ce qui influence notre cœur va influencer ce que nous recevons et comment nous le percevons. Pour discerner la véracité d’un message prophétique, il faut prendre en compte cette influence personnelle. Nous prophétisons encore en partie, pas dans la perfection (I Corinthiens 13. 9).

Demandons humblement pardon à ceux qui ont tout rejeté suite aux excès et aux exagérations, voire aux mensonges et à l’hypocrisie. Allons de l’avant en recherchant une expression plus pure et plus précise des dons prophétiques.
Print Friendly, PDF & Email
By | 2015-02-20T00:00:00+00:00 février 20th, 2015|Non classé|0 Comments

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.