La Famille dans les Temps de la Fin

This post is also available in: English Deutsch

Récemment, lors d’une réunion de responsables précédant un rassemblement en Suisse (pour le « Global Gathering » de Munich, du 25 au 28 octobre), nous nous sommes retrouvés dans une profonde intercession pour cette génération de jeunes—qui, malgré tous les médias sociaux et la technologie, peut éprouver plus de solitude et d’aliénation-moins de « famille »–que toute autre génération auparavant.

Alors que nous priions, deux passages des écritures nous sont venus à l’esprit, le premier étant : 2 Timothée 3:1-5

… dans les derniers jours les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux…

Chaque fois que je lis cela, je voudrais demander à Paul : « à ton époque, les gens étaient-ils comme de petits anges, qui ne participaient pas à tous ces comportements mauvais ? Est-ce seulement valable pour les « Derniers Jours » à venir »? Non, il y avait beaucoup de mal à l’époque de Paul. Toutefois, la plupart des sociétés traditionnelles étaient d’accord quant à l’existence de normes absolues de moralité et à l’existence de tabous. La plupart des gens à l’époque de Paul, qu’ils fussent juifs ou grecs, aurait convenu (au moins en théorie) que cette liste des maux est en effet une liste des maux !

Ainsi, l’avertissement prophétique est le suivant : un temps viendra où de tels comportements deviendront « normaux », un temps où les gens et leurs normes sociales diront : « L’amour de soi ? L’amour de l’argent ? L’orgueil ? La rébellion ? Le mariage homosexuel ? Bien sûr ! C’est notre « humanisme » ; c’est la façon dont les gens à la pensée libre, les gens de « morale » se comportent – quel est le problème !?! »

Nous vivons les temps que l’Apôtre a prophétisés. L’amour de soi et l’amour de l’argent (les deux premières choses de cette longue liste) sont devenus la norme morale pour une grande partie de l’humanité dans le monde entier. L’incroyable vague d’adhésion au mariage entre personnes de même sexe est un signe similaire : il n’y a pas de plus grand acte d’amour de soi et de désobéissance à la famille et aux parents (desquels nous avons reçu le don de la vie) que d’affirmer le mariage entre personnes de même sexe, par lequel nous nions la continuité de la vie issue de la procréation et par lequel nous nions l’éducation des enfants. C’est un temps où, au nom des « familles alternatives », nous allons assister à la désintégration de tout ce que Dieu voulait que la famille soit.

La Promesse de la Restauration

Voici, je vous enverrai Élie, le prophète, avant que le jour de l’Éternel arrive, ce jour grand et redoutable. Il ramènera le coeur des pères à leurs enfants, et le coeur des enfants à leurs pères… (Malachi 4:5-6)

Voilà le 2ème passage que l’Esprit m’a mis à cœur ; un passage qui promet quelque chose qui ne peut être compris qu’en comprenant 2 Timothée 1 – car s’il n’y a pas de désintégration de la famille biblique, pourquoi alors Élie devrait-il venir avant le Jour du Seigneur pour ramener le coeur des pères à leurs enfants, et le coeur des enfants à leurs pères ? N’est-ce là donc pas chose des plus « naturelles » et « normales » que le coeur d’un père tende vers ses enfants, et vice versa? Eh bien, oui — mais pas dans les Temps de la Fin ! Il n’y a rien de plus destructeur pour des enfants que des parents remplis d’amour de soi et d’égocentrisme ; et rien de plus choquant pour des parents que des enfants désobéissants et rebelles.

Nous avons donc la promesse que l’Esprit du Seigneur (d’Élie) prophétique et précurseur fera une œuvre excellente dans la génération avant retour Yeshoua – une œuvre de restauration de la véritable famille ! C’est exactement ce que nous avons été reçu dans l’intercession le mois dernier en Suisse. Alors que nous sommes allés plus profondément dans la prière, je me suis retrouvé à répéter ces mots :  » Nous sommes en train de donner naissance à la dernière génération… »

Dans ces derniers jours, prions ensemble pour une restauration à la fois naturelles et famille spirituelle dans l’Eglise–avec l’amour sacrificiel du Messie à sa base.

Print Friendly, PDF & Email
By | 2015-06-05T00:00:00+00:00 juin 5th, 2015|Non classé|0 Comments

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.