La Maturité – Du “tribalisme toxique” à un regard qui va “au-delà de son équipe”

This post is also available in: enEnglish deDeutsch esEspañol pt-brPortuguês ko한국어 nlNederlands zh-hans简体中文 itItaliano ja日本語 plpolski csČeština daDansk

La Maturité – Du “tribalisme toxique” à un regard qui va “au-delà de son équipe”

Lorsque j’étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant; lorsque je suis devenu un homme, j’ai mis fin à ce qui était de l’enfant. (1 Corinthiens 13 : 11)

Les petits enfants sont au centre de leur propre monde, sans qu’ils puissent réaliser combien ils sont vraiment petits. Leur propre volonté et leurs souhaits sont primordiaux. Deux tout-petits qui sont dans la même pièce peuvent ne pas discuter ensemble, jouer avec leur propre jeux, demander de la nourriture quand ils ont faim et mettre du désordre sans ranger après. Ils ont leur manière de faire les choses et leur façon de faire est la seule façon qu’ils peuvent avoir. De très petites choses vont attirer leur attention et les faire pleurer ou rire, les rendre jaloux ou tristes. Ils apprécient juste le moment présent, et ils n’ont pas idée d’une dimension plus importante. A l’âge adulte ce serait de “l’enfantillage”, ce qui est bien différent de ce qui est “enfantin” ou “innocent”.

Chez l’adulte, une manifestation de l’enfantillage pourrait être “du tribalisme toxique” : ma tribu, mon groupe, ma famille doivent réussir coûte que coûte, qu’ils aient raison ou tort. Cela ne veut pas dire que les tribus  ne sont pas importantes aux yeux de Dieu – les Ecritures montrent clairement que Dieu s’engage avec les tribus du monde. Le “tribalisme toxique” est la perversion d’une identité tribale saine.

Ce n’est pas une coïncidence si Paul parle de “maturité” pour faire suite à ses commentaires sur la parole. “La prophétie”, “les langues”, et “la connaissance” disparaîtront (chapitre 13 verse 8) – elles sont partielles et temporaires. Notre monde est submergé de mots et d’opinions, et les détenteurs d’opinion ont toujours raison – du moins à nos propres yeux. Selon un article de 2015 du Washington Post, cela prendrait 305 500 000 000 pages pour imprimer tout ce qui est sur internet – Bonne lecture !

Les opinions influencent la prophétie, parce que nous sommes humains, et ainsi, plutôt que d’avoir un canal totalement ouvert par rapport à Dieu, nous “connaissons et prophétisons” seulement “en partie” (chapitre 13 verset 9). Pourtant, en même temps, on nous apprend à ne pas “mépriser la prophétie” (1 Thessaloniciens 5 : 20). La prophétie est importante, mais ce n’est pas la chose la plus importante.

Paul associe la maturité, l’âge adulte, le fait d’être un homme, à quelque chose de plus permanent : “Maintenant donc ces trois choses restent : la foi, l’espérance, l’amour; mais la plus grande des trois, c’est l’amour.”: verset 13.

Le monde a besoin de “pères” qui, remplis de foi et d’espérance, aiment véritablement. Ceux qui, au-delà de leurs besoins et au-delà des besoins de leur propre tribu, regardent à la vision plus vaste du Royaume de Dieu. Leurs conversations ne sont pas centrées continuellement sur eux, leurs opinions, leur groupe, leurs avantages, et leur gloire. Ils sacrifient même l’intérêt légitime qu’ils se portent pour se centrer sur les autres – même si les autres sont exigeants et insistants. Ils acceptent les autres même dans leur immaturité ou leur péché, et ils n’ont pas besoin de tout contrôler.

Dans le monde politique, de telles personnes sont appelées des “hommes d’Etat” – des politiciens qui voient au-delà de leur propre parti et de leur propre re-élection. Dans le Corps du Messie, certaines de ces personnes sont de véritables “apôtres” – ceux qui ont un niveau de responsabilité pour les congrégations et l’implantation d’églises qui va au-delà de l’aspect local. Ils savent être le berger d’une équipe variée, et ce souvent en payant eux-mêmes un coût très élevé. Dans la famille, de telles personnes sont bien sûr des “pères” – jamais violents ou absents – ni physiquement ni émotionellement. Une telle personne a “mis fin à ce qui était de l’enfant” et “est devenue un homme.”

Un des principaux buts de Dieu dans les temps de la fin est de susciter une dernière génération de pères dans toutes sortes de sphères différentes pour résister au flot croissant des ténébres, et en protégeant ceux dont ils prennent soin. Le Corps du Messie a besoin d’intercéder pour eux, de les reconnaître, et de les soutenir. Sans leur présence, il y aurait un grand glissement dans l’abysse, que l’on ne pourrait pas arrêter. Si vous êtes concernés, c’est maintenant le moment de se lever pour prendre … la dernière place !

 Voici, je vous enverrai Elie, le prophète, Avant que le jour de l’Eternel arrive, Ce jour grand et redoutable. Il ramènera le coeur des pères à leurs enfants, Et le coeur des enfants à leurs pères, De peur que je ne vienne frapper le pays d’interdit.” Malachie 4 : 5-6

Print Friendly, PDF & Email
By | 2019-12-08T15:07:41+00:00 décembre 8th, 2019|Non classifié(e)|0 Comments

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.