Marie au tombeau: Révélation progressive –1ère partie

This post is also available in: English Deutsch Español Português 한국어 Nederlands 简体中文 Italiano 日本語 polski Русский Čeština Dansk ไทย

Marie au tombeau: Révélation progressive –1ère partie

Célébration du  jour international des femmes, 8 mars 2020

L’auteur d’aujourd’hui, Greta Mavro, sert en Grèce pour Revive Israel /Ministères globaux Tikkun.

Lorsque j’étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant ; lorsque je suis devenu homme, j’ai aboli ce qui était de l’enfant. Aujourd’hui nous voyons au moyen d’un miroir, d’une manière confuse, mais alors, nous verrons face à face ; aujourd’hui je connais partiellement, mais alors, je connaîtrai comme j’ai été connu. Maintenant donc ces trois choses demeurent : la foi, l’espérance, l’amour ; mais la plus grande, c’est l’amour.

1 Corinthiens 13 : 11 – 13

Quand l’amour divin est éveillé, nous sommes poussés à mettre de côté ce qui est de l’enfant pour Le poursuivre jusqu’à ce que nous Le rencontrions face à face. Lorsque nous aimons, connaître en partie n’est jamais satisfaisant. Nous devons connaître, comme nous sommes connus. C’est la nature de l’amour divin.

Jean 20 contient une révélation progressive puissante qui nous fait passer d’une connaissance partielle à une connaissance complète, parfaite. Nous pouvons tous participer à cette plénitude plus grande de relation, quand nous nous attendons au Seigneur jusqu’à ce qu’Il vienne, comme Marie Madeleine l’a fait au tombeau. Marie n’était pas satisfaite de connaître Yeshoua partiellement, même après sa disparition. Son cœur criait pour plus.

Le premier jour de la semaine, Marie-Madeleine se rendit au tombeau dès le matin, comme il faisait encore obscur ; et elle vit que la pierre était enlevée du tombeau. Elle courut trouver Simon Pierre et l’autre disciple que Jésus aimait, et leur dit : On a enlevé du tombeau le Seigneur, et nous ne savons pas où on l’a mis. Jean 20 : 1- 2

Beaucoup n’auraient pas été plus loin après ces nouvelles, mais Pierre et Jean, qui avaient œuvré intimement avec Yeshoua, ont couru au tombeau pour en savoir davantage. Jean, le bien-aimé, a couru plus vite que Pierre, s’est arrêté devant le tombeau, a vu les bandelettes, mais n’est pas entré à l’intérieur. Pierre arrive, entre dans la tombe, où il découvre non seulement les bandelettes, mais le linge qu’on avait mis sur la tête de Yeshoua lui-même. Ensuite, Jean entre aussi dans le tombeau et il croit. Chacun d’entre eux ont reçu des évidences manifestes de la résurrection, mais elles étaient partielles. Ils sont tous les deux retournés chez eux. Beaucoup ont aussi arrêté leur recherche à ce niveau là et s’en sont même « retournés chez eux », après avoir reçu une connaissance partielle du Seigneur. Beaucoup se satisfont de bons sermons, de théologie, de conférence, de ministères qui ont du succès, d’un certain niveau de révélation et ils s’arrêtent là.

Même Pierre et Jean, qui étaient Ses disciples les plus proches et les plus intimes, s’en sont retournés à ce qu’ils avaient l’habitude de faire. Pierre est retourné pécher et a emmené les autres disciples désorientés avec lui. Ils ont péché toute la nuit, mais n’ont rien attrapé, parce que Yeshoua les avait déjà appelés à être des pécheurs d’hommes. Dans leur désillusion, « ils sont retournés pécher dans la mauvaise mer ».

Mais Marie ne pouvait retourner à son ancienne vie. Elle ne pouvait pas « rentrer à la maison » ou retourner au travail, comme d’habitude. Yeshoua était sa maison, sa seule destination possible était de Le revoir.

Cependant, Marie se tenait dehors, près du tombeau, et pleurait. Comme elle pleurait, elle se baissa pour regarder dans le tombeau et vit deux anges vêtus de blanc, assis à la place où avait été couché le corps de Jésus, l’un à la tête, l’autre aux pieds.

Ils lui dirent : Femme, pourquoi pleures-tu ?

Elle leur répondit : Parce qu’on a enlevé mon Seigneur, et je ne sais où on l’a mis.

 Jean 20 : 11- 13

Marie cherchait plus que les anges, plus qu’une évidence de la résurrection de Yeshoua, plus qu’une partie de Lui. Elle cherchait Yeshoua Lui-même! Elle cherchait Celui que son cœur aime !

Print Friendly, PDF & Email
By | 2020-02-21T14:55:23+00:00 février 21st, 2020|Non classifié(e)|0 Comments

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.