Une Prière de Deux Mots pour le Réveil

This post is also available in: enEnglish deDeutsch esEspañol pt-brPortuguês ko한국어 nlNederlands ja日本語 plpolski ruРусский daDansk

Une Prière de Deux Mots pour le Réveil

J’ai trouvé une incroyable prière de deux mots qui a le potentiel d’apporter un réveil national.

Quand une nation est au bord d’un grand réveil, il s’est produit un certain succès dans les congrégations et les ministères. Le nombre de personnes augmente. D’avantage de dons arrivent. Les chefs spirituels deviennent bien connus, influents, parfois même riches et célèbres.

Ce niveau de bénédiction donne à l’Ecclesia les outils qui pourraient amener une transformation nationale. C’est une étape nécessaire, comme une femme qui est arrivée à terme dans sa grossesse. Pourtant, le succès lui-même contient en lui les obstacles qui peuvent à la fois entraver, et même arrêter, la croissance du royaume de Dieu.

Les bénédictions de Dieu portent en elles la tentation inhérente de se détourner de Dieu et de se concentrer sur les bénédictions. Les gens peuvent devenir paresseux, charnels, axés sur le divertissement, gourmands, orgueilleux et rebelles. Moïse a fait référence à ce syndrome : « Yechouroun est devenu gras et s’est regimbé » וישמן ישורון ויבעט – Deutéronome 32.15.

La tentation de la mondanité est dangereuse pour tout être humain. Pourtant, il y a deux dangers qui sont particulièrement dangereux pour les chefs spirituels: L’ENVIE et la RIVALITE.

Philippiens 1.15

“Quelques-uns, il est vrai, proclament le Messie par envie et par esprit de rivalité ; mais d’autres le prêchent avec des dispositions bienveillantes.”

Les chefs spirituels peuvent essayer de se dépasser les uns les autres. Au lieu de travailler ensemble pour faire revivre la nation tout entière, ils commencent à se tirer l’un contre l’autre. Au lieu de chercher de nouveaux territoires et de nouvelles personnes à toucher pour le royaume de Dieu, ils deviennent protecteurs de leurs propres ressources et réalisations.

L’envie et la rivalité conduisent alors les dirigeants à parler négativement les uns des autres; critiquer les autres pour se faire bien paraître en comparaison. Essentiellement, ils commencent involontairement à se maudire les uns les autres sous couvert de «discernement spirituel» et «d’avertissement du troupeau». Cela conduit à la division et à la destruction parmi le peuple de Dieu.

Lorsque Paul a écrit cela, il était en prison. Tout le travail qu’il avait accompli était repris par d’autres (certains avec bonne volonté et d’autres non). Certains devenaient célèbres et parlaient mal de lui. Il était seul et souffrait. Cependant, au lieu de regarder le problème, il a choisi d’y voir une bénédiction.

Philippiens 1.18

Peu importe?  Le résultat est que d’une façon ou d’une autre, que ce soit sous un faux prétexte ou en toute sincérité, le Messie est annoncé, et en cela je me réjouis et je continuerai à me réjouir.

Ça y est, voilà la prière en deux mots qui peut apporter un renouveau national: « Peu importe! » Si tous les dirigeants ignoraient les sentiments d’envie et de compétition les uns envers les autres, et se réjouissaient simplement que le travail de quelqu’un d’autre grandit et affecte de nombreuses personnes, tout le royaume de Dieu ferait des bonds en avant.

Il est nécessaire que le cœur de chaque chef spirituel soit purifié. Paul l’a traité concernant Apollos (I Corinthiens 3). Pierre a dû s’en occuper concernant Jean (Yeshua a mis Pierre au défi de ne pas se comparer à Jean, même si Yeshua a demandé à Pierre d’être crucifié et à Jean de vivre pour toujours – Jean 21).

J’ai vu ce défi dans presque tous les pays où l’œuvre de Dieu grandit et est bénie – États-Unis, Extrême-Orient, Afrique, Brésil, Europe et certainement ici en Israël. Cela semble insurmontable, mais par la grâce de Dieu, il peut être surmonté. Mettons de côté toute envie et rivalité. Prions que le travail des autres groupes soit encore plus réussi. Que nous nous voyons comme une seule famille de foi, même si nous sommes totalement différents.

Quelqu’un d’autre semble grandir plus que vous? Peu importe ! Tant que plus de gens sont touchés par l’amour de Dieu, c’est super! Quelqu’un obtient du crédit pour quelque chose que vous avez fait? Quelqu’un d’autre travaille par ambition égoïste? Peu importe! Nous mettons de côté toutes les comparaisons. Quand un est béni, nous sommes tous bénis. Nous sommes une seule famille.

Prions cette super prière de deux mots pour la victoire sur la rivalité et l’envie. « Peu importe! » Et que le réveil commence.

Print Friendly, PDF & Email
By | 2020-01-03T16:01:03+00:00 janvier 3rd, 2020|Non classifié(e)|0 Comments

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.